mardi 12 mars 2013

Apprendre aux enfants à se contrôler… Agir tôt!



Cet automne, j’ai eu la chance de donner des ateliers à certains élèves de maternelle et de 1ère  année sur l’autocontrôle. J’y ai vu, à ce moment, toute l’importance d’apprendre aux enfants à se contrôler et ce, dès leur entrée à l’école (il faut d’abord commencer à bas âge à la maison). Les conséquences d’un manque de contrôle peuvent être déterminantes pour la réussite de l’élève et sa motivation à venir à l’école. Elles se traduisent par un manque d’attention et de concentration à l’école, des difficultés d’apprentissage, un manque d’estime de soi et par des relations disharmonieuses avec les autres pouvant occasionner le rejet, la fermeture, l’isolement, etc.

C’est quoi l’autocontrôle ? C’est la capacité de maîtriser son impulsivité c’est-à-dire de contrôler ses gestes, ses émotions et ses pensées.

Quels sont les comportements observés de manque de contrôle? Bouger constamment, faire du bruit, s’exciter, dire des mots méchants, donner des coups, bousculer, pleurer de manière excessive, faire le clown, parler à des moments inappropriés, bougonner, bouder, etc. Il est à noter pour parler de manque de contrôle, ces comportements doivent revenir continuellement.

Que faire pour contrer le manque de contrôle?
1ère Conscientiser l’enfant sur son manque de contrôle et ses conséquences sans le culpabiliser.
·         Lui faire dessiner son comportement montrant un manque de contrôle.
·         Lui faire identifier l’émotion à l’origine du comportement.
·         Discuter avec lui des conséquences désagréables qu’il a par rapport à son manque de contrôle.

2e Donner à l’enfant des trucs pour qu’il apprenne à s’autocontrôler en utilisant le visuel STOP placé à la vue de celui-ci :            

1.     Je contrôle mon corps.
Utiliser des jeux d’autocontrôle du corps comme le jeu de la statue.

2.    Je respire. Je me calme.
Apprendre à l’enfant à respirer et à détendre son corps en faisant des exercices de respiration et de détente régulièrement.

 

3.    Je réfléchis avant d’agir.
À chaque comportement de manque de contrôle, faire voir les conséquences désagréables, mais aussi les conséquences agréables si le comportement avait été contrôlé.

 

4.    Je gère. J’utilise un truc.
Apprendre à l’enfant à gérer sa colère, sa peur, sa tristesse ou son excitation par des trucs concrets avec des illustrations. Vous trouverez dans le programme À la découverte de soi, au livre 4 Zoom explore le continent Émotif, de nombreuses activités sur les émotions ainsi que des trucs pour apprendre à les gérer.

Il ne faut pas s’attendre à ce que l’enfant impulsif corrige son manque de contrôle immédiatement. Il a besoin de temps pour apprendre, car c’est une habileté complexe à acquérir qui demande pratiques et répétitions. Donc, patience… patience… Comme dit le proverbe : La patience et la persévérance finissent toujours par payer.

2 commentaires: