lundi 23 février 2015

Les pièges en moi, des freins dans mes relations


«  Tu n’es plus mon ami », combien de fois a-t-on entendu cette phrase chez les enfants! D’ailleurs, on constate assez tôt comment les relations entre les personnes peuvent être fragiles. C’est pour cette raison que je crois fermement qu’il faut apprendre aux enfants à les entretenir afin que les mauvais fonctionnements ne persistent et deviennent une mauvaise habitude relationnelle.
Un moyen pour améliorer ses relations est d’examiner de plus près les pièges qui freinent les relations harmonieuses. Quels sont-ils? CONNAÎTRE les pièges constitue la 1ère étape d’un changement de comportement. Je vous en dresse une liste ainsi qu’une courte explication.
  1. La domination : imposer à l’autre ses idées, ses goûts, ses décisions, son pouvoir.
  2. La dépendance : ne pas oser exister devant l’autre, ne pas s’affirmer, subir l’influence de l’autre ou d’un groupe.
  3. La captation : accaparer l’autre, s’attacher à lui de manière excessive, ne pas vouloir que l’autre ait d’autres amis que moi.
  4. L’égocentrisme : être le centre de la relation où il n’y a que moi et mes besoins qui comptons.
  5. La comparaison : se comparer à l’autre en se dévalorisant, dans ce cas, je n’ai pas confiance en moi, ou en se survalorisant, à ce moment, je me sens au-dessus de l’autre.
  6. L’isolement : s’isoler, ne pas aller vers les autres par peur.
  7. L’opposition : refuser les contraintes, argumenter, vouloir avoir raison, provoquer afin d’obtenir satisfaction.
CONSCIENTISER dans quel piège je tombe constitue la 2e étape. Je vous propose l’exercice suivant :
  • Parmi les pièges ci-haut mentionnés, j’identifie le piège dans lequel je tombe le plus souvent et je réponds par écrit à la question suivante :
J’utilise ce piège… Comment? Avec qui? Quand?

Pour CHANGER, qui constitue la 3e étape, il faut passer à l’action. Voici quelques moyens que vous pouvez utiliser pour vous sortir de ces pièges :
  • Développer l’empathie, se mettre à la place de l’autre, s’ouvrir à l’autre, apprécier la personne unique qu’elle est.
  • Identifier ses peurs dans une relation : peur du rejet, de déplaire, de décevoir, du jugement, du mépris. Les partager à quelqu’un de confiance.
  • Apprendre à affirmer ses choix, ses idées. Dire NON.
  • Oser demander ses besoins.
  • Travailler ses manques affectifs avec un professionnel.
  • Reconnaître et développer ses richesses et mettre tous ses efforts à s’apprécier.
  • Accepter ses torts.
  • Utiliser des trucs pour gérer la colère.
  • S’il le faut, rompre certaines relations non valorisantes.
Le programme À la découverte de soi travaille le développement des habiletés sociales par les différents thèmes qu’il aborde: découverte de ses richesses, gestion de la peur et de la colère et les trois attitudes de base, l’ouverture, l’empathie et la détermination.
Faisons en sorte que nos relations soient plus « vitalisantes ».
« L’être humain se bâtit et se détruit par et à travers les relations. » Micheline Lacasse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire